Cucuruzzu : site préhistorique et archéologique

S’il est un site assez étonnant en Corse du sud, c’est bien celui de Cucuruzzu. Certes il est habituel de croiser en Corse des montagnes arides, du maquis, des maisons en pierres apparentes, des plages aux eaux bleues turquoise, mais découvrir un site préhistorique en plein milieu de la montagne paraît extraordinaire.

C’est pourtant bien le cas pour les ruines de Cucuruzzu, village forteresse datant de l’âge de bronze. Pour s’y rendre, vous devrez partir de Levie en direction de Zonza, et faire quelques kilomètres. Un parking est à votre disposition par stationner votre véhicule.

Vous accédez à cette forteresse par un petit sentier en pente. L’entrée est payante et vous donne en même temps accès à un autre édifice, moyenâgeux cette fois. Il s’agit du Château de Capula, édifié par une famille seigneuriale de la Corse du Sud. La place forte fut démantelée en 1529 mais il reste encore les ruines des fortifications qui sont étrangement intégrées dans la roche. Sur le dessus de la forteresse de Capula, vous apercevrez un paysage magnifique, une vue de toute la vallée et au loin les aiguilles de Bavella.

Le site préhistorique de Cucuruzzu, lui, va vous plonger dans une atmosphère beaucoup plus ancienne. Les premiers vestiges retrouvés ont été datés du VIIème millénaire avant Jésus-Christ. La citadelle en elle-même aurait été construite au IIème millénaire avant JC et aurait été délaissée au IIIème siècle avant notre ère. Certains blocs de pierre qui ont servi à la construction de ce complexe préhistorique pèsent plus d’une tonne.
Les fouilles ont débuté à partir de 1959 et ont été réalisées par l’archéologue Roger Grosjean. Elles se terminent dans les années 1963 et 64. L’Etat se porte acquéreur en 1974 de l’ensemble de Cucuruzzu pour le classer monument historique en 1982. Il a été totalement restauré en 1991 et ouvert alors au public.

La citadelle est composée de trois éléments. Le premier est bien sur l’arrivée à Cucuruzzu. Celle-ci se fait par un chemin étroit à travers un rocher avec, à certains endroits, des blocs de pierre formant un mur jusqu’à 5 mètres de hauteur. Vient ensuite la place centrale où trône la « torré » sorte de construction couverte de dalles plates, tournée vers l’est, à qui on prête une fonction de lieu de culte. Le tout est entouré d’un mur abritant en plus des maisons qui servaient d’une part à l’habitat mais aussi et sans doute à l’activité de la forteresse : poterie, moulin à céréales, et autres manufactures indispensables à l’âge de bronze.

De ce site, vous pourrez apercevoir le plateau et les pays à proximité : Zonza et Quenza ne sont pas si loin à vol d’oiseau.

Si vous désirez prolonger la visite et découvrir tout ce qui a été retrouvé lors des fouilles de Cucuruzzu, il vous est possible de vous rendre au musée de l’Alta Rocca à Levie. Les trésors enfouis depuis des milliers d’années dans les sites de Cucuruzzu et de Capula ont été répertoriés et mis à la disposition du public dans ce musée. Ainsi, vous pourrez voir un Prolagus Sardus Wagner, petit ruminant disparu de nos jours, vous croiserez la dame de Bonifacio, vieille dame âgée de 7000 ans avec JC.

Le site de Cucuruzzu est un site unique en Corse et encore plus en Corse du Sud. Il vous étonnera de par sa richesse et sa configuration déjà extrêmement pensée pour l’époque. N’hésitez donc pas à venir le découvrir en famille lors d’un séjour sur l’île de Beauté. Il vous fera remonter le temps à travers des milliers d’années, laissant de coté les routes encombrées et les terrasses très fréquentées des stations balnéaires de la Corse du Sud.

Localisation de Cucuruzzu

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *