Ajaccio, cité impériale et capitale de la Corse

Ajaccio a été fondé en 1492, par la république de Gênes qui développe les points stratégiques sur l’ile de beauté. La première pierre d’Ajaccio est posée dans le but d’ériger un château fort tout en haut d’un promontoire afin de pouvoir mieux surveiller le golfe qui porte le même nom que la ville. Au XVIème siècle, le château est agrandi en citadelle avant que les maisons génoises ne fassent leur apparition. Puis c’est au tour de la cathédrale et des églises de voir le jour à Ajaccio, la dernière étant construite début du XVIIème siècle.

Ajaccio va connaître un réel développement lors de l’arrivée des commerçants et des pêcheurs de corail. Le nombre d’habitants ne fait que croitre et à la fin du XVIIIème siècle ce sont prêt de 5000 personnes qui vivent dans la citadelle. Sous l’impulsion de Napoléon Bonaparte, les murs de la ville vont être ouverts et de nouveaux quartiers voient le jour. La place De Gaulle (anciennement place Bonaparte) est construite en 1802. La ville va aussi se doter de trois jardins botaniques et devenir une cité touristique pour les étrangers à la fin du XIXème siècle, suite à l’installation du comte Bacciochi puis de Miss Campbell, qui inviteront leurs amis à séjourner dans les beaux quartiers.

Ajaccio reste la ville de Napoléon Bonaparte. Il y naquit le 15 août 1769 avant d’en partir à 9 ans et y revenir à l’âge de 19 ans. Il y passera quelques années avant de la quitter en 1973 et d’y revenir que quelques jours en 1799 après la campagne d’Egypte. De nombreux monuments et bâtisses de l’époque sont encore présents et peuvent être visités. C’est le cas du palais Lantivy, construit en 1826 et devenu la préfecture. L’hôtel de ville et la bibliothèque sont des monuments datant aussi du début du XIXème. Ils sont typiques de l’architecture de cette époque.

Dans le centre de la ville, deux musées vous accueillent : l’un vous fera connaître l’univers de la famille Bonaparte, l’autre vous permettra d’approcher l’art primitif.

Le musée napoléonien de l’hôtel de ville se trouve donc au rez-de-chaussée de la mairie d’Ajaccio. Il est entièrement dédié à l’époque napoléonienne. Il présente à travers la visite de la maison natale de Bonaparte, des meubles d’époque, des sculptures et des peintures de portraits familiaux. Une salle est entièrement dédiée à une somptueuse collection de médailles et de pièces de monnaie.  Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi. Les tarifs oscillent de 4,50 euros à 7 euros.

Le musée Fresh quant à lui,  abritait à l’origine un institut des Arts et des Sciences. Aujourd’hui, c’est le deuxième musée de France après celui du Louvre pour la présentation de peintures Italiennes. Vous y verrez de l’art primitif en passant par le baroque romain et napolitain jusqu’à l’époque napoléonienne. Il accueille aussi des expositions temporaires. Il est ouvert à partir de 10h30 certains jours et ferme à 18h. Le tarif va de 5 à 8 euros.

Vous pourrez aussi prendre le petit train qui vous baladera dans toute la ville, passant dans des ruelles en vous faisant découvrir l’architecture génoise et les statues à l’effigie de l’empereur

Ajaccio est le départ pour de nombreuses balades à la découverte de paysages fabuleux, dignes de la Corse du Sud. Ainsi vous pourrez prendre le bateau pour vous rendre sur les îles sanguinaires ou bien prendre la direction plus au nord pour faire le tour du golfe de Porto et naviguer dans la réserve naturelle de Scandola.  Vous n‘êtes pas très loin non plus de la forêt d’Aïtone, massif montagneux couvert de châtaigniers, hêtres, chênes et pins. Vous pourrez gouter aux joies de vous baigner dans des piscines naturelles dont la forêt regorge !

A quelques kilomètres d’Ajaccio, il est possible de visiter une réserve de Tortue nommée « A Cupulatta » qui signifie tortue en corse. C’est plus précisément un centre d’élevage et de protection de l’animal.

Enfin si vous poussez votre curiosité non loin d’Ajaccio, après quelques kilomètres d’une route étroite et sinueuse, vous trouverez un château, héritier du palais des Tuileries, planté au milieu de nulle part. Il s’agit du Château de la Punta qui fut construit suite à la destruction du fameux palais parisien après son incendie. Les pierres qui ont servi au domaine de la Punta proviennent entièrement de la capitale parisienne. Il n’est pas possible de le visiter à l’intérieur car il est actuellement en état d’abandon. Sa réfection pose divers problèmes et nécessite de nombreux fonds.

Et bien sur, en fin d’après midi ou, si vous le désirez, toute la journée, vous aurez plaisir à venir faire du farniente sur les nombreuses plages que propose Ajaccio. De grandes étendues aux petites plages plus intimes, elles vous accueillent toutes avec du sable fin, d’une blancheur incomparable agrémenté d’une eau bleue et chaude à souhait.

Dans tous les cas, Ajaccio est prêt à vous recevoir avec plaisir ! Il existe de nombreux gites privés mais aussi plus de 60 hôtels et prêt de 10 campings dans la ville  ou aux alentours. Vous aurez de quoi passez un excellent séjour dans la préfecture de Corse du Sud. Tout vous y attend avec sourire !

Localisation d’Ajaccio

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *